télétravail covid 19 amperiance montpellier
23 Mars 2020

Le télétravail chez Amperiance, 3 salariés témoignent

Quelques jours après la mise en place du télétravail pour certains de nos salariés en ces temps de crise sanitaire, découvrez leurs témoignages et leur nouvelle gestion au quotidien ! 

Cédric Menichetti, Bureau d’études 

Je fais parti du bureau d’études d’Amperiance, et donc par conséquent je suis en permanence en lien avec les techniciens de chantier, qui eux sont à l’arrêt.
Lorsque que Julien nous annoncé la mise en place du télétravail, j’ai été un peu réticent à l’idée de travailler dans un cadre d’habitude privé.

Une fois mon ordinateur installé sur ma table du salon (même si madame n’était pas trop d’accord pour le côté déco, rires), j’ai pu m’organiser pour réaliser les tâches à faire / en cours et ainsi anticiper au mieux le retour au bureau. L’objectif étant de ne pas avoir tout à faire à la reprise d’activité des chantiers.
Une journée de télétravail type commence à 9h par la consultation des mails et des messages sur notre messagerie interne Slack.
Si nous avons besoin de travailler ensemble sur une tâche, nous utilisons TeamViewer pour prendre la main à distance sur le PC d’un collaborateur. C’est un outil pratique pour montrer ou effectuer des tâches à plusieurs.

Avant de passer au télétravail, nous avons listé les tâches par ordre d’urgence afin d’avoir une ligne de conduite à suivre, concernant les différents projets en cours et à venir. 
Mes missions se concentrent sur les schémas d’armoires électriques, dimensionnement d’une installation électrique par une note de calcul, conception des plans d’exécutions ou bien une étude d’éclairement en respectant les normes imposées.  

Concernant l’extra-travail, au vu de la situation actuelle, n’ayant plus d'entraînements de football américain avec mon club, ni de salle de musculation ouverte, je réalise 5 séances de musculation à la maison avec du matériel improvisé, comme par exemple des packs d’eau.

 

Nathalie Koegler, Assistante de gestion 

Me concernant, pour le moment, cela se passe bien. Seul le contact avec mes collègues me manque. Heureusement que j’ai la radio pour avoir un peu d’ambiance.
Nous avons la possibilité de communiquer par téléphone ou via la messagerie instantanée Slack.
Actuellement, je m’attelle à gérer les dossiers qui prennent du temps et qui nécessitent de la concentration… comme je n’ai plus le standard, j’en profite.

Je me suis installée dans mon salon avec vue sur le jardin, il y a pire comme conditions de travail.
Pour me défouler et bouger un minimum, j’essaye de faire un peu d’exercices physiques (tours du quartier, séances de fitness trouvées sur le net).

À mon domicile, le secteur à éviter….  la cuisine. Je ne suis pas gourmande mais la tentation de grignoter est bien réelle (rires).

 

Cyril Ducoudray, Responsable technique

Le télétravail n’est pas forcément une chose facile comme pourrait le prétendre beaucoup de personnes, surtout en cette période de confinement.
Ma femme travaillant à l’hôpital, la première chose à gérer c’est son temps de travail, avec en parallèle, les devoirs des enfants qui arrivent au compte goutte par mail. C’est un exercice un peu déstabilisant au début.

Chez Amperiance, nous communiquons avec différents outils comme Slack ou WhatsApp mais aussi Trello pour créer des “To Do List” et gérer l’avancée des tâches. Heureusement que la technologie actuelle nous permet de resté connecté avec le monde extérieur comme les mails et les smartphones (appel en visio).

Personnellement, j’ai la chance d’habiter dans une maison avec un jardin ce qui m’offre un environnement de travail agréable. Le jardin me permet de m’aérer l’esprit après des moments intenses de travail et c’est aussi une soupape pour les enfants.
Avec notre chien et les enfants, nous essayons de faire quelques sorties en garrigue pour faire une petite activité physique.